PATHOLOGIE DU TENDON D’ACHILLE

Tendinopathies d’Achille

Les tendinopathies répétées, fragilisent le tendon, qui peut se rompre toujours au même endroit dans la portion réduite du tendon au-dessus de son insertion calcanéenne. Des études anatomo-pathologiques montrent que cette zone du tendon est la moins bien vascularisée, ce qui explique l’apparition de lésions dégénératives électives à ce niveau.

Le risque de rupture du tendon d’Achille concerne le plus souvent des hommes de la bonne quarantaine.
Le tendon subit aussi des pressions avec l’hypertrophie du triceps sural, tissu musculaire qui évolue consécutivement à son entraînement, le tissu fibreux qu’est le tendon lui, évolue moins.

Tendon peu élastique subissant des tractions et mauvaise vascularisation vont créer les conditions des micro-fissures fragilisant l’édifice.
La tendinopathie peut cliniquement se présenter sous différentes formes.
Jonction myo-tendineuse : myo-tendinite, micro-ruptures
Corps du tendon : tendinite nodulaire, ténosynovite.
Insertion calcanéenne : bursite, ou téno-bursite, enthésite ou calcification.

Protocole spécifique Médecine des Ventouses, pathologie tendinite Achille

1. Pose calcanéenne postérieure : Décongestion téno-bursite et aponévrosite, fibres vers prolongation plantaire.
2. Pose tendineuse latérale (transfixiante): nodosités inflammatoires, zone élective de scarification décongestive.
Dans chronicité préventive, addition d’un support cutané approprié. (HE: vasculaire, cicatrisante, anti-inflammatoire, antalgique)
3. Pose jonction musculo-tendineuse: Zone de contraintes mécaniques, modification de l’élastance musculaire.
4. Point Kiné-Chinoise 57 V: Point important des crampes et contractures surales. Point des Coolies

Protocole thérapeutique M.D.V.

1. Phase aigüe : protocole ventouses scarifiées.
(Cf. MDV3 chapitre Différentes ventouses: ventouses scarifiées)

Médecine des ventouses. Pathologie Tendon d'Achille. Ventouse scarifiées

Tt phase aigüe 
Dans les manifestations congestives inflammatoires cliniquement objectivées, les ventouses seront préférablement sacrifiées, favorisant la décongestion inflammatoire à l’externe.
Technique donnant principalement, des résultats majorés.
(En MTC / Kiné-chinoise = extraction de la chaleur perverse.)

3 VS  POINT VENTOUSE Petites.      2 VS VS MOYENNES  moyennes.

  • 1 VSc POINT VENTOUSE. Scarifiée « uniquement » à la lancette, sur face postérieure du calcanéum au niveau de l’insertion du tendon. TP = 15mn.
  •  2 VSc POINT VENTOUSE. Scarifiées « uniquement » à la lancette, sur les faces latérales du tendon au niveau de son 1/3 moyen. TP = 15mn.
    Les 2 ventouses sont placées de part et d’autre du tendon, en situation « transfixiante. »
    Cette localisation est la plus importante, correspond à la zone anatomique la plus fragilisée, responsable de la plupart des problèmes inflammatoires et pourcentages de ruptures.
  • 1 VS VS MOYENNES sur le triceps sural au niveau de la jonction musculo-fibreuse, naissance du tendon. TP = 15mn
  • 1 VS VS MOYENNES sur le triceps sural au niveau de l’union des 3 chefs jumeaux et soléaire. TP = 15mn
    Correspond en MTC au 57 V (Quand on se met debout sur la pointe des pieds, le pôle inférieur des jumeaux forme un angle ouvert en bas, le point est situé au milieu.) Point des Coolies. Important dans les crampes.
    Qui a un mimétisme clinique avec trigger point myofascial du soléaire, existence d’un cordon myalgique « sonnette ».

2. Tt phase Chronique d’entretien 
On imagine le bénéfice que vont apporter les ventouses, par leur action vasculaire et décongestive, dans les tendinopathies répétitives.
( Cf. Action vasculaire des ventouses et dualité d’action supports cutanés.)

Uniquement ventouses Simples. 6 VS VS MOYENNES : 3 VS VS MOYENNES petites. 3 VS VS MOYENNES moyennes.

Traitement chronicité d'entretien, avec support cutané HE

Dans ce que j’ai appelé « une histoire du tendon ».(cf. La Médecine des Ventouses Volume 2. Cupping Thérapie Medicine.)

Correspond à un processus dégénératif lent, du tendon.
Sans véritable symptomatologie aigüe, mais un « début d’inconfort » est signalé par le patient ou le sportif, lors de l’entrainement ou après l’effort, il raconte de façon répétitive ce que j’appelle « une histoire du tendon », alors qu’il n’y a pas véritablement de symptomatologie objective !
C’est un clignotant orange pour la suite, à ce stade le rôle prophylactique de la M.D.V sera intéressant. Nous reprendrons le protocole identique à celui de la phase aigüe, mais avec des ventouses simples VS VS MOYENNES . Il n’y aura pas de ventouses scarifiées.

  • 1 VS VS MOYENNES: petite, sur face postérieure du calcanéum au niveau de l’insertion du tendon.
  • 2 VS VS MOYENNES: petites, sur les faces latérales du tendon au niveau de son 1/3 inférieur.
    Les 2 ventouses sont placées de part et d’autre du tendon, en situation « transfixiante. »

A ce protocole de pose des 3 premières VS VS MOYENNES, sera ajouté un support cutané de nature circulatoire.
(HE : Arnica, Hélichryse Italienne, HE de Ciste Ladanifére, améliore la microcirculation.)

  •  1 VS VS MOYENNES moyenne, sur le triceps sural au niveau de la jonction musculo-fibreuse, naissance du tendon.
  •  1 VS VS MOYENNES moyenne, sur le triceps sural au niveau de l’union des 3 chefs jumeaux et soléaire. (57 V).
  • 1 VS VS MOYENNES moyenne, sur la face plantaire du calcanéum. (Prolongation anatomique de certaines fibres, avec douleurs de « résonnance » plantaire.)

N.B : En cas de manifestation plus inflammatoire et douloureuse, il faudra récidiver le protocole de phase aigüe.

Daniel Henry, Président de l’Association Internationale des praticiens de Médecine des Ventouses